Carine Bovey | Virtuosus

Virtuosus


  • 25 okt


  • Marie-Carine Favre

vertigo_3-copyright-cyril-porchetCe mois-ci, la galerie Laurent Marthaler propose Virtuosus, une rencontre entre deux artistes aux univers célestes.

Connu pour ses photos de foule, Cyril Porchet nous invite, cette fois-ci, à contempler les plafonds et les détails architecturaux des églises. Sous la nef d’une église italienne se dessinent les arcs et lignes directrices d’une construction baroque (Vertigo 3). L’apparence statique de l’image laisse à croire au premier abord qu’il s’agit d’une gravure. Le noir et blanc, accentuant cet effet, permet de mieux se concentrer sur la structure de l’édifice. La fresque de type quadratura donne une vertigineuse impression d’infini grâce à son effet trompe-l’œil.

cyrilporchet_seductionDans la série Seduction, on peut sentir la chaleur de l’or émaner depuis le cœur de la basilique Notre-Dame de Ocotlàn à Tlaxcala au Mexique. Choisies par le photographe pour leur ornementation excessive, les dix édifices de cette série témoignent de la volonté de l’église catholique de renforcer son image pour faire face à l’évolution de la science.

reina_1-copyright-cyril-porchetDans une toute autre configuration, on retrouve la foison de détails avec les carnavaliers de la série Reina. Leurs costumes, devenant presque une structure architecturale, rappellent les voûtes des cathédrales de Vertigo.
Après avoir vécu en Indonésie, puis en Turquie, étudié à Genève et exposé dans toute l’Europe, l’artiste Eric Winarto pose ses valises à Montreux. C’est avec plaisir que l’on découvre ses dernières œuvres Mélèze et Le dernier voyage du Phoenix, deux toiles monumentales ainsi que Chute, ayant pour thème le feu. Sur une toile brute, s’envolent les aiguilles d’un Mélèze. Elles semblent en feu, tel le mythique volatile. Les pigments caressant la toile esquissent un mouvement doux et subtil, à la manière d’un ralenti. Dans Chute, les branches embrasées surplomblent un paysage que rien ne semble troubler.

 

Melèze 2400 x 1800 mm, Huile sur toile non enduite, 2016, Eric Winarto,

Melèze 2400 x 1800 mm Huile sur toile non enduite 2016

Chute, 650 x 500 mm, Huile sur toile non enduite, 2016, Eric Winarto,

Chute, 650 x 500 mm Huile sur toile non enduite 2016

Le dernier Voyage du Phoenix, 2400 x 1800 mm, Huile sur toile non enduite, 2016, Eric Winarto,

Le dernier Voyage du Phoenix 2400 x 1800 mm Huile sur toile non enduite 2016

Parmi les œuvres exposées, figure une série de dessins aux techniques mixtes. On retrouve l’oiseau, un thème récurrent, la montagne et les conifères. Ces créations évoquent les paysages suisses tout en conservant une influence asiatique, propre à l’artiste d’origine indonésienne, né à Kuala Lampur. Des aplats de spray métallique viennent réchauffer et structurer une composition faisant parfois penser à des estampes japonaises. Des touches de bleu pâle viennent réveiller le noir de l’encre de Chine ou encore se substituer au contour noir, créant ainsi une image fantôme.

Sans Titre 7545, 2015. Eric Winarto Sans Titre 7544, 2015. Eric Winarto Sans Titre 7582, 2015. Eric Winarto Sans Titre 7562, 2015. Eric Winarto Sans Titre 7554, 2015. Eric Winarto

Ne manquez pas cette exposition, témoignage de la virtuosité des artistes helvétiques.


Laurent Marthaler Contemporary
Virtuosus, jusqu’au 20 novembre

Avenue Claude Nobs 2
CH – 1820 Montreux
T + 41 21 963 11 22
info@ laurentmarthaler.com
www.laurentmarthaler.com

 

 

 

 

 

 

 

 


 

Carine Bovey | c@carinebovey.com | +41 78 755 62 72 | © Reproduction interdite des images et contenus